Interface de Raspbian pour configurer une Raspberry

Installer Raspbian, premier démarrage et configuration

Mis à jour le 19 mai 2016 - 152 Commentaires - , , , , , ,

Voici un article qui vient compléter ceux sur la création des cartes SD. Certes, il eut été plus logique de le publier avant celui sur les serveurs web, mais nos articles étant le plus souvent écris suite à notre confrontation à certaines difficultés, nous préférons les rédiger le plus tôt possible, afin d’en améliorer la pertinence.

Comme vous pouvez le voir, ce tutoriel est aussi disponible en vidéo. Cette dernière vous permet de suivre en direct une installation, à partir de l’étape de configuration.
Nous espérons que cette vidéo vous sera utile, et qu’elle vous permettra de suivre plus facilement les différentes étapes de configuration.

C’est donc aujourd’hui sur la première installation de Raspbian que nous allons nous pencher, afin de clore la partie mise en place de la raspberry.

Les outils nécessaires

Pour cette installation de raspbian, vous aurez besoin de plusieurs choses.
Tout d’abord, d’une Raspberry Pi, et de son alimentation. Ensuite, d’une carte MicroSD avec raspbian gravé dessus (si vous n’avez pas encore préparé votre carte SD, vous pouvez aller faire un tour sur le tutoriel pour Windows, et celui pour Linux). Par ailleurs il vous faudra également un clavier pour votre Raspberry Pi, et enfin un écran.

Premier démarrage, installer raspbian

Armé de ces différents éléments, vous allez pouvoir allumer votre Raspberry Pi pour la première fois, et installer Raspbian (vous verrez que l’installation se réalise en fait toute seule).

Dans un premier temps, branchez votre raspberry à l’écran et au clavier, sans l’alimenter, et branchez dessus la carte SD.
Ceci fait, branchez l’alimentation de la raspberry. Le premier démarrage peut-être un peu long, car lors de celui-ci, la raspberry va installer le système Raspbian.

Au cours de ce démarrage (et des suivants), vous verrez de nombreuses lignes de commandes défiler toutes seules. Il s’agit des commandes exécutées par le système afin de bien démarrer. N’en tenez pas compte, attendez simplement que le système ai fini de démarrer.

Par ailleurs, au cours de démarrage, la led rouge devrait rester fixe et la verte clignoter quelques secondes puis s’éteindre. Si ce n’est pas le cas, et si la Raspberry ne semble pas démarrer sur l’écran, même après une trentaine de secondes, cela signifie qu’elle n’arrive pas à démarrer sur la carte. En fait, elle n’arrive pas à trouver le code lui permettant de « booter », et d’installer Raspbian.
Ce problème peut avoir plusieurs causes, mais la source est presque toujours la carte SD.

Si le problème ne vient pas de là, il peut venir d’un mauvais partitionnement de la carte, ou d’une mauvaise copie du système Raspbian. Dans ce cas, vous devrez re-partitionner votre carte, et réinstaller votre système Raspbian.

Une fois le système démarré, il va (peut-être) vous demander de vous identifier. Lors du premier démarrage le login par défaut est « pi », et le password est « raspberry ».


Avec les systèmes Linux, les password ne sont pas affichés lorsqu’ils sont tapés. Ne vous étonnez donc pas de ne pas voir les traditionnelles petites étoiles lorsque vous allez taper votre mot de passe, et tapez-le normalement, puis validez en appuyant sur « Entrée ».
Si le mot de passe n’est pas bon, cela peut être dû au fait que le clavier est configuré en « QWERTY » et non en « AZERTY » par défaut. Il faudra alors taper « rqspberry » pour le mot de passe.


Voilà, vous avez accès au système, vous venez d’installer Raspbian ! Il ne vous reste donc plus qu’à configurer Raspbian !

Configuration de raspbian

Si c’est votre premier démarrage, vous devriez vous retrouver devant une interface vous permettant de faire des choix de configuration. Cette interface se présente sous la forme d’un menu navigable au clavier.

Si cette interface n’apparaît pas au démarrage, vous pouvez l’obtenir en lançant le terminal et en utilisant la commande

sudo raspi-config

Une fois sur cette interface de configuration, nous allons configurer Raspbian pour que vous soyez dans des conditions optimales lors de vos prochaines utilisations, et que vous puissiez profiter au mieux de votre Raspberry.

Un système Raspbian sur toute la carte

Dans un premier temps, nous allons nous assurer que le système Raspbian utilise bien toute la carte (attention, cette étape n’est à faire que si vous utilisez seulement une distribution Raspbian sur votre carte SD. Si plusieurs versions cohabitent, comme avec NOOBS par exemple, alors n’exécutez pas cette étape).
Pour cela, vous allez vous positionner sur le premier choix « Expand Filesystem », et cliquer sur « Entrée ». Le menu va disparaître, et des lignes de commandes vont être exécutées. Une fois que le système a fini son travail, il vous affichera de nouveau une fenêtre du même type que le menu précédent, vous informant de la réussite de l’opération.
Validez, et vous êtes renvoyé sur le menu.

Passer le clavier en AZERTY

Si vous avez essayé de taper du texte, vous vous en êtes probablement rendu compte, le clavier a un comportement un peu étrange.

En fait, votre clavier est toujours configuré en « QWERTY », et non en « AZERTY », comme c’est la norme pour les claviers français. Nous allons donc régler ce problème.

Pour cela, choisissez de nouveau la quatrième ligne « Internationalisation options ».
Comme précédemment, vous arrivez sur un deuxième menu. Choisissez cette fois la troisième ligne « Change Keyboard Layout » il peut y avoir un certain temps avant l’affichage de la fenêtre (de façon général, l’ensemble des étapes pour le clavier peuvent être un peu longues).


Lors de l’écriture de ce tutoriel, nous avons procédé à une réinstallation d’un nouveau système, afin d’être sûrs de nos conseils, et nous avons réalisé l’ensemble des étapes de configuration via connexion SSH. Hors, à l’étape de configuration du clavier, nous avons été confrontés à un problème majeur, il nous était impossible après avoir choisi la ligne « Change Keyboard Layout » d’accéder à la suite des étapes, comme nous l’avions fait lors de nos précédentes installations. Nous étions redirigés directement sur le menu de configuration principal.

Nous avons donc convoqué une réunion exceptionnelle autour du billard, afin de débattre, dans le but qu’émerge une solution ! C’est donc après de nombreux cassages, d’innombrables cadavres de kinder bueno, et les meurtres cruels de valeureux sodas, que nous nous rendîmes compte que oui, nous étions bien forcés de l’admettre, nous n’avions pas de clavier branché sur la Raspberry, ce qui empêche sa configuration.
Tout cela pour vous dire qu’il faut absolument qu’un clavier soit branché pour pouvoir configurer le clavier…


Sur la nouvelle fenêtre, validez directement sans changer le type de clavier. Sauf cas particuliers, ce devrait être le bon. Une nouvelle autre fenêtre apparaît, choisissez « Autre ». Sur la nouvelle fenêtre, choisissez le clavier « Français », puis la disposition « Par défaut », « Pas de touche « compose » », et enfin « Non ».

Passer Raspbian et la Raspberry en français

Pour continuer dans l’internationalisation, nous allons passer tout le système en français.

Pour cela, nous allons modifier ce que l’on nomme les « locales ». Il s’agit d’un réglages définissant un ensemble de textes en plusieurs langues. Vous allez donc vous rendre sur le quatrième choix, « Internationalisation Options », et appuyer sur « Entrée ».

Vous allez cette fois choisir la première ligne, « Change Locale ».

Une fenêtre apparaît (elle peut mettre un petit peu de temps), et vous explique ce que sont les locales.
Vous allez descendre jusqu’à la ligne « en_GB.UTF-8 UTF-8 », et la sélectionner en appuyant sur la touche « Espace ». Un astérisque va alors apparaître entre les crochets précédent le choix (il est possible que la ligne soit déjà sélectionnée dès le départ. Dans ce cas, gardez là sélectionnée, c’est à dire avec un astérisque affiché entre les crochets).

Vous allez de nouveau descendre, cette fois jusqu’à la ligne « fr_FR.UTF-8 UTF-8 », et répéter la même opération que précédemment.
Vous allez maintenant vous déplacer sur le champ « Ok » en bas à gauche de la fenêtre. Pour cela, appuyez sur la touche tabulation (la touche avec les deux flèches). Puis validez.

Une nouvelle fenêtre va apparaître vous demandant de choisir les locales par défaut. Déplacez-vous sur fr_FR.UTF-8, puis utilisez de nouveau la touche tabulation pour aller sur « Ok », et validez.
Le système va de nouveau exécuter des commandes. Ces dernières risquent de prendre un peu de temps. Une fois ces commandes terminées, vous serez de nouveau devant le menu de configuration basique (ce dernier restera probablement en anglais, c’est normal).

Changer le mot de passe de la Raspberry

Maintenant que le système est en français et occupe bien toute la carte, nous allons effectuer une opération primordiale, et trop souvent oubliée, changer le mot de passe de l’utilisateur « pi » ! (l’utilisateur par défaut du système).
En effet, ce password étant celui par défaut du système le plus utilisé sur Raspberry, et puisqu’il donne accès via sudo à un niveau root sur votre raspi, le laisser tel quel présente une incroyable faille de sécurité.
Pour cela, rendez-vous sur le second choix, « Change User Password », et validez. Une fenêtre vous informe que vous allez devoir entrer un nouveau mot de passe pour l’utilisateur « pi ».
Validez, la fenêtre disparaît, et le terminal vous demande de saisir votre nouveau password. Entrez le nouveau mot de passe, et sa vérification (là encore, aucun caractère ne sera affiché).
Une fenêtre devrait apparaître, vous signalant que le mot de passe a été mis à jour avec succès (si ce n’est pas le cas, vous avez probablement mal tapé les mots de passe, dans ce cas recommencez). Validez, et vous voici de nouveau sur le superbe menu de de configuration !

Bien activer le SSH

Maintenant que notre système Raspbian est un peu plus sécurisé, nous allons nous assurer que le SSH est bien activé afin que vous puissiez prendre le contrôle de la Raspberry à distance.
Pour cela, descendez jusqu’au huitième choix, « Advanced Options ».
Cette fois, après validation vous arrivez sur un autre menu ou vous allez choisir la quatrième ligne, « SSH ». Choisissez « Enable », puis validez. Le système lance quelques commandes puis vous ré-affiche une fenêtre vous indiquant le succès (superbe et incroyable) de l’opération. Vous validez (A priori, vous devez commencer à comprendre le principe…)

Voila, vous êtes de retour sur le menu principal.
Utilisez la touche tabulation pour choisir « Finish », et validez. Il est possible qu’une fenêtre vous demande si vous souhaitez redémarrer la Raspberry. Répondez non. Nous le ferons nous même dans quelques instants.

Mettre à jour le système

Votre système est maintenant proprement configuré, il ne nous reste plus qu’à le mettre à jour.
Sous Linux la plupart des distributions, dont Raspbian, possèdent des gestionnaires de paquets, qui permettent d’installer des logiciels, mais aussi de faire des mises à jour. C’est donc via ce gestionnaire que nous allons faire notre mise à jour.
La mise à jour va se dérouler de la façon suivante, nous allons chercher toutes les mises à jour, nous allons les télécharger et les installer, puis nous allons redémarrer le système.

Pour cela, il vous suffit de lancer trois commandes. Cependant, comme ces commandes mettent longtemps à s’exécuter, et comme nous sommes gentils, nous vous donnons une commande d’une seule ligne, qui permet d’exécuter automatiquement la commande suivante une fois la précédente finie.
Voici la commande (une fois lancée, allez vous faire un café, les validations se feront sans vous, et le système redémarrera tout seul) :

sudo aptitude update -y && sudo aptitude upgrade -y && sudo reboot

Explications

La commande sudo permet de lancer la commande en tant qu’administateur.
La commande aptitude correspond au gestionnaire de paquets apt. Le mot clef update correspond au fait de rechercher les mises à jour, et le mot clef upgrade au fait de les installer. Les arguments « -y », eux, permettent de valider automatiquement les demandes de vérification.
La commande reboot permet de redémarrer la Raspberry.
Les doubles esperluettes « && », quant à elles, signifient que la commande les suivant doit être exécutée à la fin de la commande les précédant, uniquement dans le cas ou cette commande a fonctionné sans erreur (une erreur est caractérisée par un code de retour différent de 0).

Au redémarrage l’interface graphique devrait se lancer automatiquement. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez lancer l’interface graphique via la commande

sudo startx

Voilà, votre Raspbian est installé votre Raspberry Pi fin prête, le tout bien à jour, vous avez équipé vôtre Raspberry ? Il ne vous reste plus qu’à passer à la suite, pourquoi pas en montant votre propre serveur web !


Vous avez un peu de mal à prendre la Raspberry Pi en main ? Vous avez besoin d’un guide plus complet que Raspbian France ? Foncez voir le cours de notre partenaire Éléphorm pour bien débuter avec la Raspberry Pi !


 

Partager
Newsletter
Auteur :
Raspbian France
Rejoignez la communauté Raspberry Pi
Un ordinateur à 35€ déjà vendu à 10 millions d'exemplaires
ACHETEZ LA NOUVELLE RASPBERRY PI 3
Tutoriels en rapport
Installer un media-center avec OSMC sur votre Raspberry Pi ! RaspiSMS 2.0, envoyer des SMS par internet avec la Raspberry Pi Bien choisir vos accessoires pour les Raspberry Pi 3 et 2 Envoyer, gérer et recevoir des SMS avec la Raspberry Pi Installer un serveur web sur votre Raspberry (Apache + PHP + MySQL)
152 commentaires
Besoin d'aide ? Vous la trouverez plus vite sur notre forum.
  1. MTKR dit :

    Bonjour,
    je viens d’acheter une Raspberry Pi 2 et suis donc en phase d’installation en suivant votre tutorial. Jusqu’à mettre à jour le système, pas de Problème. A cette étape, évidemment je me suis planté car je n’étais pas encore connecté à Internet. Les téléchargements se sont plantés, mais le reboot s’est fait et le système m’a demandé de me reconnecter. Pour login, j’ai saisi ‘pi’, puis j’ai saisi mon PSWD qui n’est composé que de chiffre. Et là, j’ai systématiquement Login Incorrect. Comment puis-je résoudre mon problème.
    Merci d’avance pour votre aide.
    MTKR

    1. Salut, es-tu bien en clavier français ? En anglais les chiffres ne nécessitent pas d’utiliser la touche majuscule. De même, la touche Ver. Maj. sur Linux n’écris pas des chiffres mais des lettres accentuées !

  2. dahmani dit :

    salut
    j’ai essayé de suivre votre article mais quand j’arrive à l’étape de installation du gestionnaire de package ça me donne l’erreur suivante :no adress associated with hostname ,quelqu’un aurait une solution à mon problème !! Merci

    1. Salut,
      c’est un peu long à expliquer du coup va voir le sujet suivant, ça devrait t’aider https://www.raspberrypi.org/forums/viewtopic.php?f=28&t=92045.

  3. Tony dit :

    Salut !
    Tout nouveau sur Rpi , je vais essayé de m’expliquer.
    J’installe l’image fourni avec mon dvd d’install … Tout fonctionne mais lorsque je fais les mise a jours je n’ai plus de tactile sur l’écran 3.5pouce en passant par la commande LCD35-SYS-SHOW

    J’ai essayé d’installer le nouveau Jessy tout fonctionne aussi mais la je ne trouve pas de commande pour me faire passer de l’HDMI a l’écran Lcd …

    Merci d’avance de vos réponses 🙂

    1. Salut,
      ton problème me fais un peu penser à la partie « using the display » de cet article https://www.raspberrypi.org/blog/the-eagerly-awaited-raspberry-pi-display/

  4. noum dit :

    Ce tuto n’est plus d’actualité avec la version Jessie, l’installation se fait toute seule et le bureau après quelques lignes de commandes automatiques. Il ne reste plus qu’à aller graphiquement dans les configurations souhaités pour changer les paramètres régionaux d’heure et de la langue de l’interface et du clavier (voir Menu > Preferences > Raspberry Pi Configuration > Localisation) même si tout dans le menu n’a pas été traduit, le mot de passe de l’utilisateur pi et vérifier les éventuels mise à jour du système ne sont pas accessible graphiquement car il n’y a pas de menu administration.
    A noter que SSH est activé par défaut que l’interface graphique (voir Menu > Preferences > Raspberry Pi Configuration > Interface)

    1. Salut,
      si certaines parties du tutos sont en effet faites automatiquement maintenant, le système de configuration fonctionne encore parfaitement et permet de régler toutes les options correctement (et de façon plus simple et centralisée qu’avec une interface graphique) !

  5. noum dit :

    Par contre il y a un problème énervant avec le clavier qui revient en QWERTY au démarrage de Raspbian Jessie (et un écran noir à la fermeture de Kodi 15.1 réglé avec la version 15.2).

  6. Mickael dit :

    Salut,
    Je suis depuis peu l’heureux possesseur d’un raspberry pi2 .
    L’installation s’est fait sans problème , le pi est accessible via ssh sans problèmes non plus .
    Seulement quand j’ai voulu attribuer une ip fixe à mon interface wifi (Wlan0) , mon dongle ne se connecte plus au Wifi . J’ai effacé ma conf et l’est remise en DHCP et même problème. En filaire je n’ai aucun problème .
    J’ai également un autre souci , cette fois avec l’interface graphique qui ne se lance pas du tout . J’ai modifié la conf pour booter sur l’interface mais j’obtiens un beau message d’erreur , qui m’explique que je ne dispose pas d’une interface . J’ai bien installé lightdm et quand je tape startx dans la console , j’obtient command not found .
    Si quelqu’un à le même problème et pouvait m’aider .

    1. Salut,
      normalement avec une installation de Raspbian standard tu ne devrais pas avoir à installer d’interface. Celle-ci devrait déjà être la par défaut !
      En ce qui concerne le Wi-Fi, marchait-il avant que tu essayes de mettre une IP fixe ?

  7. Tek dit :

    Salut. J ai fait 3 foie l’installation mais a chaque foi arriver a la fin . Sudo startx n est pas reconnu . Comment faire ?

    Merci

    1. Salut,
      tu devrais essayez de lance la commande « sudo raspi-config ». Tu as une partie pour régler l’interface par défaut au démarrage. Ça pourra peut-être régler ton problème.

      1. tek dit :

        salut

        dans le raspi-config sa j’ai modifier pour qu’il lance l’interface graphique au démarrage , mais écran noir … sur des forum j’ai trouvé des ligne de code qui ma perdu d’installé gnome pas a pas , a se jour au démarre il se lance mais j’ai un message d’erreur « oh no! something has gone wrong ************ » beaucoup parle des driver de carte graphique mais sur la raspbian il a n’a pas … je suis un peu perdu je vais continué mais recherche

  8. ech dit :

    Bonjour,
    … tentative de mise en service sur un Raspy2 avec une carte formatée Raspian en suivant les indications en haut de page.
    ( .img raspbian ecrit en utilisant W32DiskImager…)
    – le raspy boot très bien et me donne directement une interface graphique genre Gnome, ce qui me dérange un peu, j’aurais plutôt souhaite un screen de commandes.
    – Je vais pas faire mon délicat, je change les options , donc déjà le keyboard, puis les locales pour les positionner en Gaulois pure souche 🙂
    – le raspy me demande de redémarrer -> pas de soucis…
    – Après re-démarrage, impossible de trouver comment se logger !
    -u=pi -p=raspberry que ce soit tapé façon clavier francais ou qwerty -> impossible de se logger

    j’en suis à ma 5e installation en relisant ce tuto pour essayer de comprendre ce que j’aurais pu mal faire, rien n’y fait

    1. ech dit :

      … A force d’essais, je constate qu’il est impossible de se logger dès que la case « autologin » a été décochée. Les options sont bien prises en compte (locales, clavier, etc..) mais seule l’ouverture automatique avec l’utilisateur par défaut ‘pi’ fonctionne. Dès que l’on enlève cette option d’ouverture automatique, il est impossible d’ouvrir une session après redémarrage y compris en laissant les identifiants par défaut.
      Quelles pourraient en être les causes ?

    2. Salut,
      pour le boot en mode interface, c’est réglable dans raspi-config.
      Quand tu dis « -u » et « -p », c’est juste une métaphore pour parler du login et du password ou tu utilises ces arguments dans une commande.

  9. Didimiaou dit :

    Bonjour,
    Je viens juste d’acquérir cette petite merveille technologique.
    J’ai suivi le tuto à la lettre, seulement je rencontre un problème apres le reboot. En effet plus d’interface graphique et des erreurs à l’ecran:

    [Failed]: failed to srart LSB: start NTP daemon
    [Failed]: Failed to stard LSB: Resize the root filesystem to fill partition see ‘systemct1 status resize2fs_once.service’ for détails
    [Failed]: Failed to start light display manager

    et le sudo startx donne: erreur de segmentation

    Bref, j’ai reformaté deux fois ma carte SD et impossible de comprendre d’où vient l’erreur.
    Si vous avez une idée…

    1. Il semblerait que le système ne parvienne pas à augmenter la taille de la partition.
      Après les erreurs, essayes la commande « sudo systemct1 status resize2fs_once.service » pour voir l’erreur plus en détails.

      1. Didimiaou dit :

        J’ai essayé de regardé ça la dernière fois mais je n’ai pas réussi. (solution que j’avais pu trouver sur internet).
        J’ai fini par passer sur la version plus ancienne de Raspbian hier et ça fonctionne.

  10. ech dit :

    … Problème résolu en utilisant raspi-config plutôt que l’interface graphique

  11. Zarpo dit :

    Dans un premier tant ???!!!

    1. Merci pour le signalement ! Nous avons fixé l’erreur.

  12. Jack dit :

    Bonjour,
    Quelqu’un pourrait-il m’expliquer pourquoi le clavier qwerty reconfiguré en azerty revient toujours en qwerty après redémarrage du raspberry ?
    Merci d’avance à vous !

  13. Dam dit :

    Bonjour à tous!
    Je suis un nouvel utilisateur de la raspberry Pi 3. J’ai suivi le tuto avec attention. Il est clair et très bien fait. J’ai Acheté une carte SD 64GB, 80Mo/s de marque essential b (Boulanger). J’ai installé l’OS de Raspbian sur la carte, comme indiqué sur le tuto avec Win32DiskImager. Jusqu’ici, RAS…
    Je mets la carte dans la raspberry Pi 3 et je mets sous tension. Le système semble se lancer: plusieurs ligne de commandes apparaissent précédées souvent d’un « [OK] ». Puis, le système se fige et un écran noir apparait (« No signal ») et plus rien ne se passe.
    Au bout de plusieurs tentatives, j’arrive à l’interface Raspbian sans raison particulière. Je commence à paramétre le système (wifi, clavier, etc…) puis le système se fige encore : l’écran noir apparait (« No signal ») et plus rien ne se passe.
    Avez-vous rencontré ce problème ? Est-ce juste un problème d’affichage ?
    Merci de votre réponse,
    Dam

    1. Salut,
      c’est un peu étrange, je me demande si en fait le problème ne viens pas plutôt de la liaison raspberry pi -> écran.

  14. Leroy Charly dit :

    Bonjour,

    Je viens d’acheter une Raspberry 3 sous Jessie.
    J’ai remarqué qu’il fallait étendre la mémoire de la carte micro SD avec Expand Filesystem sinon il sera impossible d’avoir un système qui marche après un reboot suite à un update et upgrade de la raspberry. Ce n’est pas précisé dans le tuto mais c’est très important ! La mémoire de la carte SD reste bloquée sur 60 Mo sinon et impossible de faire quoique se soit une fois redémarré.
    Au démarrage je remarque aussi que le clavier reste en QWERTY pour rentrer le nom d’utilisateur et le mot de passe et une fois connecté le clavier repasse en AZERTY si il a été configuré en français.

    Par contre j’ai un soucis, j’ai changé le mot de passe de l’utilisateur mais dès que je passe en root avec la commande « sudo su » ou que je passe par sudo, le système ne me demande jamais de mot de passe. J’ai beau chercher, je ne vois pas comment obliger le système à demander un mot de passe à chaque fois contrairement à Ubuntu. Je considère que c’est une faille de sécurité et j’aimerais bien résoudre ce problème.

    Cordialement

    1. Salut,
      je pense qu’il faut regarder dans les fichiers sudoers (j’ai plus le nom exacte en tête).
      Il doit s’agir d’une option de sudo qui est modifiable.

  15. Imane dit :

    Bonjour
    tutoriel bien détaillé MERCI beaucoup !

  16. Guezmer dit :

    Bonjour,

    En suivant ton tuto, et en branchant dans un premier temps le câble HDMI, puis l’écran, puis la SD et enfin l’alimentation, mon écran ne m’afficher rien, pourtant j’ai bien l’input source en HDMI mais rien y fait.

    Quelqu’un aurait-il le même problème ?

    Merci

    1. Salut,
      tu trouveras probablement des gens pour t’aider sur le forum.

  17. David MAGEROTTE dit :

    Bonjour.
    J’ai un prit soucie à la fîn impossible pour moi de lancer l’interface graphique
    Il le dit que la commande sudo startx n’hésite pas.
    Merci de votre aide car je suis nouveau dans ce domaine.
    Sinon pour le reste au top un supers tuto très bien expliquer.

    Juste pour moi faire un reboot avant MAJ sinon pas assez de place sur une carte 8go

    1. Salut,
      Cela doit venir du fait que tu as installer Raspbian Lite, si c’est le cas, c’est tout à normal, la version Lite n’embarque pas d’interface graphique

  18. Pascal dit :

    Bonjour,

    J’ai lu attentivement votre tutoriel et, avant de me lancer, je me demande comment le raspberry se connecte au net pour le téléchargement de la mise à jour du système. L’aspect connexion au net n’est pas décrite.

    Merci.

    1. La raspberry pi se connecte automatiquement au wifi par cable ethernet ou si vous avez un dongle wifi, vous pouvez la configurer par interface graphique ou ligne de commande. Nous avons d’ailleurs un article sur la configuration du wifi pour la raspberry pi

  19. cabrera dit :

    Super tuto. Mais j ai un problème quand j allume le raspberry tout se bloque avec le message « 5.504151] random: nonblocking pool is initialized ». Auriez vous une solution?

    1. Salut, tu devrais aller poser la question sur notre forum, tu trouveras peut-être des personnes ayant résolu le problème.

  20. PAPIN dit :

    merci beaucoup tuto parfait 🙂

  21. Sam dit :

    Hello, d’abord merci pour ce super tuto !

    enssuite, j’ai eu un souci pendant la mise a jour, coupure de courant, du coup quand je veux la relancer elle fini par m’indiquer une erreur, comme c’est mon premier os autre que windobe, j’ai un peu du mal avec tout ce code, si quelqu’un a une idée, je suis preneur 🙂

    E: dpkg a été interrompu. Il est nécessaire d’utiliser pour corriger le problème

    w: impossible de verrouiller le fichier cache : cela est en générale dû à une installation simultanée de paquetsavec dpkg ou un autre outil comme APT. Ouverture en mode lecture seule : AUCUNE des modifications de l’état des paquets que vous pourrez faire ne sera conservée.
    Pi@raspberry:~$ sudo dpkg –configure -a
    Paramètrage de libc-dev-bin (2.19-18+deb8u7) ; cependant : la version de libc6:armhf sur le systeme est 2.19-18+deb8U6.

    dpkg: erreur de traitement du paquet libc6-dev:armhf (–configure) : problèmes de dépendances – laissé non configuré
    Des erreurs ont été rencontrées pendant l’exécution : libc6-dev:armhf

    Voila voila, je sais pas si c’est une erreur « grave » ou pas du tout mais je préfère etre sur avant de faire n’importe quoi .

    D’avance merci 🙂

    1. Bonjour,
      Si tu n’as encore rien fait sur ta Pi, ne te prend pas la tête, ré-installe l’OS, ça sera beaucoup plus simple 🙂
      Sinon tu peux essayer les commandes suivantes
      sudo dpkg --force-all --configure -a
      sudo apt-get install -f

  22. Darkilst dit :

    Bonjour, j’ai suivi ce tuto à la lettre mais quand je fais « sudo startx », je relance la raspberry et tente de me connecter avec mon propre mdp, l’écran devient noir et ça revient à l’écran de connexion et cela se répète en boucle. J’ai formaté la carte SD, et réinstallé plusieurs fois mais ce problème est récurrent.
    Si vous avez une solution, je vous en remercie.
    Cordialement.

    1. Bonjour,
      Le clavier est bien configuré en AZERTY ?

  23. pires dit :

    Bonjour, j’ai suivi la configuration a la lettre et donc après le reboot au moment de lancer «sudo startx» ca me dit commande introuvable, je fais quoi svp??

    1. Salut, sur les nouvelles version de Raspbian, je pense que tu n’as plus besoin de lancer l’interface graphique avec startx.

  24. Michou dit :

    sudo raspi-config : le tiret – sur un clavier qwerty, c’est la parenthèse fermante ) à droite du 0 😉

Partager
Inscription à la Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter.
Vous avez aimé cet article ?
Inscrivez-vous et restez informé !