Insallation de Raspbian sans clavier et sans écran

Mettre en place une Raspberry Pi sans écran ni clavier

Mis à jour le 26 juillet 2017 - 11 Commentaires - , , , , , , ,

Dans de nombreux cas, la solution que nous souhaitons mettre en place sur notre Raspberry Pi ne nécessite pas d’accéder physiquement à la Pi, comme par exemple pour mettre en place un serveur web, ou un serveur Minecraft. Il peut arriver que nous n’ayons pas le matériel nécessaire (écran, clavier, souris) pour contrôler la Raspberry. Vous allez donc être ravi d’apprendre que pour mettre un place un système Raspbian, nous n’avons besoin ni d’écran ni de clavier, et que votre ordinateur peut faire le travail.

En effet, il existe une solution pour configurer un minimum Raspbian sur la Raspberry Pi, sans écran et sans clavier, pour que celle-ci puisse démarrer et se connecter en Wi-Fi à votre réseau internet. Cette méthode est aussi appelée « Headless » par nos voisins anglais.

Éléments requis pour mettre en place la Pi

Afin de faire une installation de Raspbian sur la Raspberry Pi, vous aurez besoin de tous les éléments indispensables, c’est à dire une Raspberry Pi 3b, son alimentation, et une carte MicroSD (8Go est suffisant).

Vous devrez également récupérer la dernière version de Raspbian, téléchargeable ici. Nous vous conseillons la version Lite car nous n’avons pas besoin de l’interface graphique. Pas besoin de prendre de pause Chocapic, Raspbian Lite est relativement léger et se télécharge assez rapidement. Une fois l’image récupérée et décompressée, vous allez devoir l’installer sur la carte SD, pour cela nous avons fait un article détaillé (ici pour Windows et là pour Linux/Mac).

Configurer la carte MicroSD

Maintenant que Raspbian est installé sur la carte SD, nous allons pouvoir configurer et modifier certains fichiers afin que la Raspberry Pi puisse fonctionner sans écran et sans clavier. Pour cela, nous allons commencer par activer SSH sur la Raspberry Pi. Pour rappel, la suite du tutoriel se déroule sur votre pc et non sur la Raspberry Pi.

Activer la connexion SSH

En effet depuis l’attaque qui visait les objets connectés en novembre 2016, la Fondation Raspberry Pi a décidé de ne plus activer les connexions SSH par défaut. Mais afin de ne pas bloquer les personnes optant pour une installation sans écran et sans clavier, headless donc, la Fondation a mis en place une solution simple et rapide pour activer le SSH. Il vous suffit de créer un fichier nommé ssh dans la partition boot (le fichier n’attend aucune extension).

Ici nous parlons bien de la partition boot, et non pas du dossier /boot de la partition principale de la carte SD.

Lors du premier démarrage de la Pi, celle-ci vérifie si le fichier existe et activera le SSH en conséquence.

Connecter la Raspberry Pi à votre box en Wi-Fi

La connexion SSH est maintenant possible mais il reste encore une étape pour rendre la Raspberry utilisable à distance, sans clavier ni écran. Je parle bien sûr d’assurer la connexion à internet, primordial pour utiliser la Pi à distance.

Tout d’abord, si vous souhaitez relier la Raspberry Pi via Ethernet, vous pouvez directement passer à la section suivante car aucune configuration n’est nécessaire.

Ici, nous utilisons une Raspberry Pi 3b ou une Raspberry Pi Zero W mais la solution reste la même avec les autres modèles (Pi 1B, 2B, Zero).

Afin de configurer la connexion Wi-fi lors du démarrage de la Pi, nous allons créer un fichier wpa_supplicant.conf, situé à la racine de la partition boot de la carte.

Pour cela, nous allons utiliser l’application bloc-note (ou tout autre éditeur de texte, tel que SublimText, NotePad, etc.). Le fichier devra contenir les lignes suivantes :

ctrl_interface=DIR=/var/run/wpa_supplicant GROUP=netdev
update_config=1
country=GB
network={
        ssid="MaBoxInternet"
        psk="ClefSecurite"
        key_mgmt=WPA-PSK
}

A la ligne ssid, vous allez remplacer MaBoxInternet par le nom de votre box, Livebox-5678 par exemple. Pour le champ psk, cela correspond au code de sécurité de votre box, remplacez donc ClefSecurite par la clef de votre box. Et enfin la dernière ligne correspond au type de sécurité de votre box, généralement WPA.

Si vous souhaitez avoir plus de détails concernant la connexion Wi-Fi, nous avons réalisé un article à ce sujet que vous pouvez retrouver en suivant ce lien.

Mettre en place une ip statique pour votre Raspberry Pi

Pour cette étape, vous devrez pouvoir accéder à la partition système de la carte, et non plus la partition boot. Par conséquent, vous aurez besoin d’un ordinateur faisant tourner Linux ou Mac OS X. Si vous n’avez qu’un ordinateur Windows, branchez simplement la Raspberry Pi, retrouvez son IP sur le réseau (par exemple depuis l’interface de gestion de votre box, et effectuez la suite des opérations directement sur la Raspberry Pi en SSH.

Dans le but de connaître l’ip que prendra la Raspberry Pi, nous allons lui donner une ip statique. Pour cela nous allons modifier le fichier dhcpd.conf situé dans le dossier /etc/.

Pour modifier le ficher, utilisez le même logiciel que pour configurer le Wi-Fi.

Une fois dans le fichier, allez à la dernière ligne et ajoutez le contenu suivant

interface eth0
static ip_address=192.168.1.100/24
static routers=192.168.1.1
static domain_name_servers=192.168.1.1

interface wlan0
static ip_address=192.168.0.100/24
static routers=192.168.1.1
static domain_name_servers=192.168.1.1

Détaillons un peu tout ceci, ici interface eth0 correspond à une connexion de type filaire et interface wlan0 à une connexion Wi-fi. A vous donc de choisir celui qui correspond à votre setup.
Static ip_address permet d’indiquer l’ip que votre Raspberry Pi aura une fois démarrée. Généralement l’ip est de type 192.168.1.x, remplacez le x par la valeur de votre choix, attention à ne pas rentrer en conflit avec d’autres devices.

Pour ce qui est de static router et static domain_name_servers, il s’agit généralement de l’ip de votre box, soit 192.168.1.1.
Vous n’avez plus qu’à enregistrer le fichier.

 

La carte SD est maintenant prête à être insérée dans la Raspberry Pi et à la démarrer sans écran et sans clavier. Vous n’avez plus qu’à vous y connecter en SSH afin de finaliser la configuration de la Raspberry Pi (changement des mots de passe, étendre la carte SD, etc). Nous vous invitons à consulter notre tutoriel dédié au premier démarrage de Raspbian.

Partager
Newsletter
Auteur :
Raspbian France
Rejoignez la communauté Raspberry Pi
Un ordinateur à 35€ déjà vendu à 10 millions d'exemplaires
ACHETEZ LA NOUVELLE RASPBERRY PI 3
Tutoriels en rapport
Installer un media-center avec OSMC sur votre Raspberry Pi ! RaspiSMS 2.0, envoyer des SMS par internet avec la Raspberry Pi Bien choisir vos accessoires pour les Raspberry Pi 3 et 2 Envoyer, gérer et recevoir des SMS avec la Raspberry Pi Installer un serveur Minecraft sur votre Raspberry Pi !
11 commentaires
Besoin d'aide ? Vous la trouverez plus vite sur notre forum.
  1. Philippe dit :

    J’ai installe mon Pi ZeroW de la meme maniere et j’en suis tres content mais par contre qu’en est-il du Bluetooth.

    Sans interface graphique c’est vraiment la galere a configurer. J’ai plus ou moin reussi a configurer un casque bluetooth mais ce n’est pas tres fiable. Des fois il se connecte…des fois non!

    Et le son est saccade. Apparement c’est une probleme de conflit avec la wifi 🙁

    Avez vous reussi a maitriser le bluetooth en mode Headless?

    1. Alors là, je n’ai jamais eu l’occasion d’essayer. Il existe peut-être des utilitaires pour configurer du bluetooth à travers une interface « graphique » en ligne de commande. Un peu à la façon de raspi-config…
      Sur le forum tu trouveras peut-être de l’aide.

  2. Vincentux dit :

    Est-ce que cela fonctionne aussi avec la distribution NOOBS ?

    1. Pas sûr, je n’ai jamais utilisé noobs.

  3. Faberes dit :

    Bonjour,
    Comment faites vous pour accéder au répertoire /etc depuis un mac sans la possibilité de brancher le RPI3 sur un câble RJ45 ?

    Merci par avance

    1. Salut, en fait on accède au dossier directement sur la carte MicroSD en l’insérant dans le PC (donc dans ton cas le mac), et pas en passant par la rasp.

  4. Snow dit :

    Bonjour,

    j’ai suivi votre tutoriel à la lettre et je n’ai pas de dossier /etc/.
    la carte ne contient qu’un dossier boot contenant plusieurs fichiers dont config.txt et un dossier overlays.

    Pourriez-vous m’éclairer ?

    Cordialement,
    TygarsSnow

    1. Salut, en fait le « dossier boot » dont tu parle n’est pas un dossier mais une partition. Il doit exister une seconde partition qui elle contient (notamment), le dossier « /etc »

  5. Petot Noel dit :

    Bonjour.
    Je débute avec Raspberry, et cherchant des infos je suis tombé sur votre site, que je trouve intéressant. Je n’ai pas encore le matériel, il doit arriver bientôt, et je prépare donc la mise en route. Je souhaite un fonctionnement sans écran/souris/clavier n’ayant qu’un portable. Cet article m’apporte les infos nécéssaires.
    J’ai donc préparé une carte SD avec la distribution Raspbian et Win32DiskImager. Sur la carte SD j’ai bien une partition ‘boot’, dans laquelle je peux donc créér le fichier ‘ssh’. Il n’y a pas de dossier ‘/etc’ et pas d’autre partition sur la carte.
    Comment procéder?

    1. Salut, je ne suis pas depuis un Windows donc difficile de tester pour moi, mais sur Linux je vois bien deux partitions (une boot), et une sans nom particulier qui contient un dossier « /etc ».

      1. mirmit dit :

        Il n’y a qu’une partition visible sous Windows, la partition BOOT, donc pas de dossier /etc.

        Par contre, si le fichier wpa_supplicant.conf est à la racine, il sera copié et pris en compte.

Partager
Inscription à la Newsletter
Inscrivez-vous à la Newsletter.
Vous avez aimé cet article ?
Inscrivez-vous et restez informé !